Comprendre la Bible de manière simple


Lorsque vous ne comprenez pas un texte,
seule la personne qui l'a écrit pourra vous expliquer son sens réel.

Qui a écrit la Bible ?
L'Esprit saint.

Qui nous expliquera le sens de la Bible ?
L'Esprit saint.



(Si vous lisez uniquement les mots en gras vous aurez un résumé de ce texte)

L'Histoire commence par l'Homme qui veut se passer de Dieu, décider de lui-même, sans l'Esprit de Dieu, si les circonstances de sa vie sont un bien ou un mal. L'âme (Eve) influence l'esprit (Adam), et le convainc que ce n'est pas de l'Arbre de Vie (Christ) qu'il convient de manger, mais de l'arbre de la connaissance du bien et du mal (son propre fond).

Or, Dieu est Amour : tout concourt au bien de l'Homme, même si dans un premier temps les circonstances semblent le démentir.

Job a bien compris cela : il ne tombe pas dans le piège tendu par le manipulateur en chef, et tiendra jusqu'au bout.

Joseph (celui de l'Ancien Testament) comprend que toutes les injustices qui se produisent dans sa vie font partie du plan d'amour du Père.

Jésus va jusqu'à l'infâme croix, car Il sait que cela fait partie du plan d'Amour du Dieu Tout-Puissant (= Tout-Amour).

Ainsi donc, ce que la Bible appelle "péché" consiste à être à côté de la plaque, à rater la cible (on se trompe de cible, ou on a la bonne cible mais on vise/touche à côté, ou on vise juste mais la flèche ne l'atteint pas - trajectoire trop courte) : notre faute consiste à vouloir penser, dire, faire selon nos propres conceptions (ce que la Bible appelle "le vieil homme"), donc à ne pas croire en l'Amour de Dieu.

Que va faire Dieu en constatant que l'Homme ne croit pas en son Amour ? Il va pousser cet Amour jusqu'à l'inconcevable : Il va descendre sur terre sous forme humaine, et mourir pour cet Homme qui ne croit pas (n'a pas confiance) en Lui.

Après une telle preuve d'amour, l'Homme ne peut que dire : si Dieu m'aime de cet Amour-là, alors je suis convaincu que toutes les circonstances, quelles qu'elles soient, sont une preuve de cet Amour.

L'Homme est alors parfait (au but) : il est complet, complété (par Christ). Christ est son Sauveur, mais surtout son Seigneur - c'est dorénavant Lui qui prend les rênes du pouvoir (Nouvel Homme) : il y a substitution - non seulement il a pris sur Lui notre péché (nature pécheresse cause des péchés), mais Il vit en nous, à la place du vieil homme. Et également rédemption (rachat) : nous sommes libres, d'esclaves que nous étions, car rachetés puis libérés.

Le moyen pédagogique utilisé par Dieu a consisté dans un premier temps à donner à l'Homme une Loi à suivre, pour lui montrer que par lui-même il était incapable de la suivre. Moïse, qui faisait justice lui-même, a été de ce fait choisi pour recevoir la Loi. Dans un deuxième temps, Jésus a accompli la Loi, l'a menée à son but, qui consistait pour l'Homme à constater son impuissance à l'accomplir.

Le message de la croix : lâcher prise devant les circonstances (ne pas décider si c'est un bien ou un mal qui nous arrive). Par contre, notre attitude sera selon le bien (Hébreux 5:14), par l'Esprit saint, que nous ne pouvons accomplir que si nous nous savons aimés par Dieu.

Lire également  1 Cor 2:14-15

Alors, direz-vous, pourquoi souffrons-nous ? La souffrance provient justement de ce que les choses ne se passent pas toujours selon l'idée que nous nous faisons de la vie telle qu'elle devrait être selon nous. D'où "que ta volonté soit faite" de la prière de Jésus.

Par exemple, si nous attachons trop d'importance à certaines personnes, à certaines choses, nous sommes frustrés lorsque ces personnes, ou des événements, ne font pas ce que nous espérions, ne se produisent pas selon notre plan (il en est de même dans notre corps : il souffre lorsque les choses ne se passent pas comme prévu - hors de l'état "normal" que nous appelons "santé").

Articles les plus consultés (30 derniers jours)

Libéré(e) du monde!

Les 10 commandements

Miracles