Articles

Affichage des articles du mars, 2012

Le psaume 23

Image
Un psaume pour David Le Seigneur s'occupe de moi comme un berger Et rien ne me manque Il a dressé ma tente en des lieux de tendres pousses Il m'a nourri d'eaux de repos Il a réorienté le souffle de ma vie vers le haut Il m'a guidé sur des chemins de justice, à cause de son nom Ainsi, même si je dois aller au milieu de l'ombre de la mort, je ne serai pas effrayé par le mauvais, car tu es avec moi Ta houlette et ton bâton sont mon secours Tu as préparé devant moi une table, en face de ceux qui m'accablent Et tu as oint ma tête d'huile, et ta coupe m'enivre d'excellence Et ta grâce me poursuit tous les jours de ma vie, et ma demeure est dans la maison du Seigneur pour la durée des jours   Commentaires sur ce texte       

Lectio

Image
Nous ne lisons pas les écritures pour y puiser la force de faire ce que nous avons décidé, mais pour que naissent en nous les décisions justes et pour que nous soutienne la force de l'Esprit pour nous aider à les mettre en oeuvre. De même, nous prions pour comprendre ce que nous devons faire et pour réussir à l'accomplir. Les deux, lecture et prière, vont de concert pour guider la marche du chrétien. La lectio divina (divina= inspiré ) est une lecture/écoute inspirée de la Parole écrite de Dieu : elle-même est inspirée par l'Esprit Saint, qui va nous faire discerner, dans la Parole écrite de Dieu, le Logos de Dieu, le Christ, qui nous transforme de l'intérieur : en cela, nous pouvons dire que ce n'est pas nous qui lisons la Bible, mais que c'est la Bible qui nous lit... La lectio divina nous aide à atteindre les objectifs de la Bible, en particulier : donner la sagesse enseigner, convaincre, corriger, instruire dans la justice animer not

Histoire du garçon qui vendait des petits pains

Image
Un missionnaire, très peiné par le peu d’écho de sa prédication, était assis dans le compartiment d’un train, qui venait d’entrer en gare. Soudain, il fut sorti de ses réflexions. Sur le quai, des garçons avec des plateaux pleins de petits pains couraient le long du train. Ils harcelaient les voyageurs, pour qu’ils achètent les petits pains, mais seulement très peu d’entre eux le faisaient. Lorsque le train se remit en mouvement, les garçons durent se retirer avec leurs plateaux pleins ; cependant, l’un d’entre eux se hissa sur le marchepied du train en partance. Et en un rien de temps, il fut déjà dans le compartiment. Il s’assit sur un siège et prit un de ses petits pains, le partagea et commença à manger. L’homme à côté de lui leva les yeux de son journal, car du petit pain chaud émietté, sortait un parfum délicieux. Il ne fallut pas longtemps, pour que l’homme acheta un petit pain, et commença à manger. L’odeur se répandit dans le compartiment. Un voyageur après l’autre ap