Pouvoir compter sur Dieu

C'est au jour de l'épreuve et des difficultés que l'âme fait quelque expérience du grand et indicible bonheur qu'il y a à pouvoir compter sur Dieu. Si tout cheminait facilement, il n'en serait pas ainsi. Ce n'est pas quand on glisse sur la surface d'un lac tranquille, que la réalité de la présence du Maître est sentie - mais on en fait l'expérience quand la tempête mugit et que les flots couvrent la nacelle. Le Seigneur ne nous offre pas la perspective d'un chemin exempt d'épreuves et de tribulations - bien au contraire, il nous dit que nous rencontrerons les unes et les autres - mais il nous promet d'être avec nous au milieu de ces choses, et cela vaut infiniment mieux que d'en être exempts.

Il vaut bien mieux jouir de la présence de Dieu dans l'épreuve, que d'être exempt de l'épreuve sans faire cette précieuse expérience. Éprouver que le cœur de Dieu sympathise avec nous est bien plus doux que d'éprouver la puissance de sa main pour nous. La présence du Maître au milieu de ses fidèles serviteurs, pendant qu'ils passaient par la fournaise, était bien meilleure que n'aurait été la manifestation de sa puissance pour les en préserver (Daniel 3).

Souvent nous voudrions qu'il nous fût accordé de cheminer en avant sans épreuve, mais nous y perdrions beaucoup. Jamais la présence du Seigneur n'est aussi douce que dans les moments de grande difficulté.


d'après Charles Henry Mackintosh, sur Exode 14 (texte entier)


Articles les plus consultés (30 derniers jours)

La leçon de la fourmi

Les 10 commandements