L'effet Dunning-Kruger

Vous avez sans doute déjà entendu quelqu'un vous dire: "mais tu n'as rien compris!" de la part d'une personne qui en fait ne possède qu'une infime partie des connaissances d'un domaine [biblique p.ex.], mais s'y accroche mordicus [...]. Cette personne [fait semblant de/croit] tout savoir sur un domaine, mais en réalité n'en connaît rien. Ce comportement s'appelle l'effet Dunning-Kruger.

En termes simples, l'effet Dunning-Kruger existe parce qu'il existe des gens qui sont trop ignorants pour savoir à quel point ils sont ignorants: si quelqu'un en sait très peu sur un sujet particulier, il peut même ne pas en savoir assez sur le sujet pour se rendre compte que ses connaissances sont limitées. Il s'agit d'une incapacité de prendre du recul et de regarder son propre comportement et ses capacités comme un observateur extérieur. [...]

Si une formation [biblique] de ces personnes mène à une amélioration significative de leur compétence, elles pourront alors reconnaître et accepter leurs lacunes antérieures.

(d'après cette source)

On retrouve ce phénomène concernant la "trinité": plus les personnes sont ignorantes, plus elles adhèrent au dogme disant que Dieu est 3 personnes (alors qu'Il EST UN). Ceux qui ont eu une révélation directe de Dieu savent très bien qu'Il s'est effectivement révélé sous 3 formes, mais que cela ne fait pas de Lui 3 personnes...

Idem pour la traduction de la Bible: les traducteurs ont tendance à la réaliser dans le sens de leurs propres croyances (donc ignorances).

Nous ne reviendrons pas sur le cas de la Septante (LXX), qui est un exemple haut en couleurs concernant l'effet Dunning-Kruger de la part de ceux qui sont pourtant censés connaître les sources de la Bible (*).

Conclusion: lisez la Bible, dans une version fidèle (si possible interlinéaire).



(*) Dans le cas de la LXX il s'agit en fait d'un mélange d'effet Dunning-Kruger et de déni, du même style que celui qui a conduit ces messieurs de l'Inquisition à répondre à Galilée qui les invitait à regarder dans sa lunette astronomique les satellites de Jupiter : "Pourquoi regarderions-nous dans votre lunette, puisqu'il n'y a pas de satellites autour de Jupiter ?" (**)

Ceux à qui on demandait pourquoi traduire l'AT à partir d'un texte hébreu du Moyen-Age, nous répondaient : "Mais l'hébreu est le texte dans lequel l'AT a été écrit". On répondait alors : le texte grec (Septante), témoin du texte hébreu d'il y a plus de 2000 ans (texte hébreu dont on a par ailleurs retrouvé des rouleaux à Qumrân), est celui qui est le plus cité dans le NT. On nous répondait : "La Septante n'existe pas...".

Ceux à qui on demandait pourquoi c'est le texte grec de l'AT qui est cité dans le NT, nous répondaient : "Mais le grec est la langue dans laquelle est écrit le NT". On répondait alors : "Donc ce texte grec correspond bien à l'hébreu de l'époque, car les Juifs qui ont écrit le NT ne se seraient pas permis de citer l'AT de travers. Donc la LXX est bien le texte correct de l'AT, utilisé par les auteurs du NT inspirés par le Saint-Esprit". On nous répondait : "Le Saint-Esprit n'a rien à voir là-dedans...".


(**) Il nous est arrivé d'envoyer des liens sur des articles bien ficelés pour convaincre certaines personnes de leurs erreurs. Réponse : "Nous ne les lirons pas, car ces articles ne nous convaincront pas...". Baptisée biais de confirmation, cette caractéristique cognitive privilégie les informations confirmant nos idées préconçues et écarte celles qui les contredisent.

Articles les plus consultés (30 derniers jours)

Libéré(e) du monde!

Les 10 commandements

Miracles